Gérer de manière responsable notre espace

Objectif: 

Préserver et exploiter durablement les ressources naturelles locales

Préserver le cadre de vie de la commune

Objectif: 

> Maîtriser l’augmentation de la population et la pression foncière afin de préserver un cadre de vie perçu comme encore préservé. > Conserver la convivialité ressentie au sein du village et conduire une réflexion sur le respect pour le bien commun.

Favoriser une utilisation partagée de l'espace

Les jardins partagés de Correns

Description: 

Mise à disposition par la commune d’un terrain cultivable dans le cadre d’une convention entre la commune et l’association Correns 21. Un règlement intérieur, signé par les jardiniers, en fixera les règles d’utilisation.

Contexte: 

Correns est un village traditionnel où les habitants du centre historique occupent des logements sans ou avec très peu de terrain. Ces logements sont généralement occupés par des foyers modestes qui ont des difficultés à accéder à une parcelle agricole.

Correns s’est engagé dans une démarche d’agriculture de qualité et biologique. Des variétés fruitières locales sont à préserver et à valoriser.

Le rassemblement et les partages autour d’un projet de jardins, vise à développer des liens sociaux entre les habitants de la commune et de lutter contre l’isolement.

Objectifs: 

  • Mettre en place un ou des jardins partagés où des parcelles sont mises à disposition des habitants de Correns.
  • Développer des espaces d’échanges sur les techniques de jardinage biologique.

Etat: 

Fiche action: 

Document: 

Préservation et développement de l'espace agricole

Reconquête des terres en déprise

Description: 

Grâce à une convention passée entre la Communauté de Commune du Comté de Provence (à laquelle appartient Correns) et la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), un technicien SAFER réalise une opération de repérage cartographique des zones AOC « Côtes de Provence » en déprise agricole récente afin d’inciter des propriétaires à vendre, céder en fermage, échanger leur parcelle pour une remise en culture par un exploitant agricole.

Contexte: 

Notre territoire présente les caractéristiques suivantes :

  • Des terres agricoles et un terroir à fort potentiel, support d’une agriculture encore dynamique
  • Un canal d’arrosage et une certaine disponibilité de l’eau à gérer et préserver
  • La démarche et le label bio : « Correns premier village bio de France »
  • Des espaces forestiers inutilisés susceptibles d’être reconquis par l’agriculture
  • Favoriser l’installation de productions complémentaires à l’existant (volailles, abeilles, chèvres, vignes, oliviers...)
  • Un potentiel de développement de productions encore inexploité

Objectifs: 

  • Soutenir des activités culturales diversifiées respectueuses de l’environnement 
  • Préserver la biodiversité, les variétés anciennes ou traditionnelles 
  • Conforter la vocation agricole des espaces situés en zone inondable
  • Préserver le patrimoine foncier agricole : remettre en culture certaines zones naturelles ayant une valeur agronomique avérée ou afin de créer des pare-feu
  • Développer des dispositifs contractuels entre la collectivité et l’agriculteur pour l’entretien de ces zones naturelles
  • Favoriser l’accès au foncier des agriculteurs et acquérir des réserves foncières dédiées à l’agriculture

Etat: 

Fiche action: 

Réhabilitation d’oliveraies

Description: 

Réhabilitation d’oliveraies : remise en culture des « restanques » en vue de créer des milieux ouverts au cœur des massifs, favorisant la biodiversité et la lutte contre les incendies. Des contrats de mise à  disposition seraient établis entre les propriétaires et des particuliers non exploitants agricoles. Cette opération est liée à l’action sur la forêt (cf Action n°4).

Réflexion commune entre les structures SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière), Chambre d’agriculture, PIDAF (Plan Intercommunal de Débroussaillement et d'Aménagement Forestier) et SDIS (Service Départementale d'Incendie et de Secours) afin de définir des périmètres utiles à tous.

Contexte: 

Notre territoire présente les caractéristiques suivantes :

  • Terroir à fort potentiel, support d’une agriculture dynamique
  • Un canal d’arrosage et une certaine disponibilité de l’eau à gérer et préserver
  • La démarche et le label bio : « Correns premier village bio de France »
  • Des espaces forestiers inutilisés susceptibles d’être reconquis par l’agriculture
  • Un potentiel de développement de productions encore inexploité

Objectifs: 

  • Soutenir une pratique culturale respectueuse de l’environnement
  • Préserver la biodiversité, les variétés anciennes ou traditionnelles
  • Remettre en culture certaines zones pour créer des pare-feu
  • Développer des dispositifs contractuels entre la collectivité, les propriétaires et les particuliers pour l’entretien et l’exploitation des oliveraies
  • Préserver le foncier patrimoine agricole : remettre en culture certaines zones naturelles ayant une valeur agronomique avérée.

Etat: 

Restructuration des exploitations

Description: 

Grâce à une convention passée entre la Communauté de Commune du Comté de Provence (à laquelle appartient Correns) et la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), un technicien réalise une opération de restructuration des exploitations afin de proposer des échanges de parcelles entre exploitants agricoles.

Contexte: 

Notre territoire présente les caractéristiques suivantes :

  • Des terres agricoles et un terroir à fort potentiel, support d’une agriculture encore dynamique.
  • Un canal d’arrosage et une certaine disponibilité de l’eau à gérer et préserver.
  • La démarche et le label bio : « Correns premier village bio de France ».
  • Des espaces forestiers inutilisés susceptibles d’être reconquis par l’agriculture.
  • La présence de productions biologiques diverses : volailles, abeilles, chèvres, vignes, oliviers ...
  • Un potentiel de développement de productions encore inexploitées.

Objectifs: 

Environnementaux :

  • Soutenir des activités culturales diversifiées respectueuses de l’environnement
  • Préserver la biodiversité, les variétés anciennes ou traditionnelles
  • Préserver le patrimoine foncier agricole : remettre en culture certaines zones naturelles ayant une valeur agronomique avérée ou afin de créer des pare-feu
  • Développer des dispositifs contractuels entre la collectivité et l’agriculteur pour l’entretien de ces zones naturelles 
  • Favoriser le remembrement : recréer des unités viables par des échanges de parcelles sans néanmoins encourager la concentration des exploitations sur des surfaces trop grandes

Etat: 

Fiche action: 

Préserver la biodiversité

Réalisation d’un livret sur la biodiversité de Correns

Description: 

A partir d’un recueil bibliographique et des connaissances locales, rédaction d’un livret édité et mis à disposition du public.

Le premier livret en cours d'élaboration a pour thématique : "La flore des collines".

Les thématiques abordées par ce livret sont la flore et la végétation observés sur le territoire communal. Des chapitres spécifiques, sous forme de fiche-espèce permettront de mieux faire connaitre les plantes communes, les plantes aromatiques, les plantes comestibles ou encore les plantes rares et menacées observées dans les collines du village.

Contexte: 

La commune de Correns abrite une biodiversité très variée en relation avec des milieux particuliers : cours de l’Argens, sols dolomitiques, gorges du Vallon Sourn, paysages agrobiologiques ... Ces milieux ont fait l’objet d’inventaires, notamment dans le cadre de l’élaboration du Document d’objectifs Natura 2000 et dans le cadre de la gestion de l’espace naturel sauvage par le Conseil Général du Var. Des connaissances locales sont également à valoriser : salades sauvages, entomofaune, chiroptères ...

Cette action doit s’intégrer dans une mise en valeur plus générale du patrimoine de la commune : gastronomique, archéologique, historique ...

Objectifs: 

  • Informer les habitants du village sur la biodiversité de Correns
  • Sensibiliser les usagers à respecter la nature
  • Mettre en valeur les usages traditionnels des milieux naturels
  • Etape préalable au développement d’actions pour préserver la biodiversité

Pilote: 

Nicolas Delelis

Budget: 

2 700.00€

Partenaires: 

Conservatoire Botanique National Méditérranéen de Porquerolles (CBNMED) : http://www.cbnmed.f Direction Régionale de l'Envrionnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL PACA): http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr

Etat: 

Fiche action: 

Valorisation durable et locale de l'espace forestier

Création d’un « Réseau des acteurs forestiers responsables »

Description: 

Mise en place d’un réseau des acteurs forestiers : recenser et sensibiliser les propriétaires forestiers.

Contexte: 

Les surfaces forestières sont importantes et en expansion sur la commune de Correns, les volumes de bois sur pied sont en croissance et les risques incendies sont importants.

La valeur du bois sur pied est généralement faible. Les débouchés sont le bois de chauffage et la trituration (pâte à papier). Les propriétaires n’investissent pas dans une gestion qui favoriserait la valeur d’avenir de la forêt mais nécessiterait un investissement aujourd’hui. Ils s’engagent dans des recherches d’économie d’échelle qui se traduisent souvent par une gestion en « tout ou rien » (abandon ou coupe rase), gestion qui commence à entraîner des conflits d’usage (exploitation, chasse, loisirs, etc.). Certains propriétaires, attachés à leur forêts ne souhaitent pas soumettre leurs parcelles à une telle  exploitation et préfèrent ne rien y faire.

Paradoxalement, malgré une ressource importante, il est difficile de se fournir en bois sur la commune et la demande ne cesse d’augmenter. Par ailleurs les récoltes sauvages se multiplient de façon anarchique.

Dans une démarche de gestion durable des forêts, la prise en compte des écosystèmes forestiers, du petit patrimoine et l’amélioration des peuplements forestiers s’imposent.

Objectifs: 

  • Sensibiliser les propriétaires à une exploitation « douce » de la forêt grâce à une approche sélective qui permettrait d'extraire du bois, tout en laissant la forêt sur pied, utilisable pour les loisirs, et avec une valeur d'avenir accrue 
  • Tendre vers une meilleure reconnaissance du métier de bûcheron
  • Développer une sylviculture d’amélioration des peuplements
  • Préserver et mettre en valeur le patrimoine naturel et historique de la forêt corrençoise
  • Minimiser le risque incendie grâce à une gestion responsable de la forêt

Etat: 

Fiche action: 

Création d’une « AMAP bois »

Description: 

Mesure du volume de la demande locale en bois et création d’une structure type AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) associant plusieurs propriétaires forestiers afin de répondre à cette demande.

Contexte: 

Les surfaces forestières sont importantes et en expansion sur la commune de Correns, les volumes de bois sur pied sont en croissance et les risques incendies sont importants. La valeur du bois sur pied est généralement faible. Les débouchés sont le bois de chauffage et la trituration (pâte à papier). Les propriétaires n’investissent pas dans une gestion qui favoriserait la valeur d’avenir de la forêt mais nécessiterait un investissement aujourd’hui. Ils s’engagent dans des recherches d’économie d’échelle qui se traduisent souvent par une gestion en « tout ou rien » (abandon ou coupe rase), gestion qui commence à entraîner des conflits d’usage (exploitation, chasse, loisirs, etc.). Certains propriétaires, attachés à leur forêts ne souhaitent pas soumettre leurs parcelles à une telle exploitation et préfèrent ne rien y faire.

Paradoxalement, malgré une ressource importante, il est difficile de se fournir en bois sur la commune et la demande ne cesse d’augmenter. Par ailleurs les récoltes sauvages se multiplient de façon anarchique.

Dans une démarche de gestion durable des forêts la prise en compte des écosystèmes forestiers, du petit patrimoine et l’amélioration des peuplements forestiers s’imposent.

Objectifs: 

  • Tester un modèle économique et organisationnel permettant de rémunérer ce travail de qualité en impliquant les consommateurs dans cette recherche de cohérence 
  • Proposer des débouchés locaux des produits de la forêt
  • Sensibiliser les propriétaires à cette alternative
  • Préserver et mettre en valeur le patrimoine naturel et historique de la forêt corrençoise
  • Minimiser le risque incendie grâce à une gestion responsable de la forêt

Etat: 

Fiche action: 

Techniques d’exploitation sélective et modalités durables d’exploitation

Description: 

Rechercher les forestiers utilisant les techniques d’exploitation sélective afin de s’appuyer sur leur savoir-faire pour définir les prescriptions techniques et les modalités durables d’exploitation de la forêt corrensoise

Contexte: 

Les surfaces forestières sont importantes et en expansion sur la commune de Correns, les volumes de bois sur pied sont en croissance et les risques incendies sont importants. La valeur du bois sur pied est généralement faible. Les débouchés sont le bois de chauffage et la trituration (pâte à papier).

Les propriétaires n’investissent pas dans une gestion qui favoriserait la valeur d’avenir de la forêt mais nécessiterait un investissement aujourd’hui. Ils s’engagent dans des recherches d’économie d’échelle qui se traduisent souvent par une gestion en « tout ou rien » (abandon ou coupe rase), gestion qui commence à entraîner des conflits d’usage (exploitation, chasse, loisirs, etc.). Certains propriétaires, attachés à leur forêts ne souhaitent pas soumettre leurs parcelles à une telle exploitation et préfèrent ne rien y faire.

Paradoxalement, malgré une ressource importante, il est difficile de se fournir en bois sur la commune et la demande ne cesse d’augmenter. Par ailleurs les récoltes sauvages se multiplient de façon anarchique.

Dans une démarche de gestion durable des forêts la prise en compte des écosystèmes forestiers, du petit patrimoine et l’amélioration des peuplements forestiers s’imposent.

Objectifs: 

  • Développer une exploitation « douce » de la forêt grâce à une approche sélective qui permettrait d'extraire du bois, tout en laissant la forêt sur pied, utilisable pour les loisirs, et avec une valeur d'avenir accrue
  • Renforcer chez les forestiers les techniques spécifiques de la gestion sélective
  • Meilleure reconnaissance du métier de bûcheron
  • Proposer des débouchés locaux des produits de la forêt
  • Développer une sylviculture d’amélioration des peuplements
  • Préserver et mettre en valeur le patrimoine naturel et historique de la forêt corrençoise
  • Minimiser le risque incendie grâce à une gestion responsable de la forêt

Etat: 

Fiche action: